1145 - L’existence du néant

N. Lygeros

  • Post Category:Articles

Tableau VI

 

Nestor

Je ne pensais pas quela mort du Maître m’affecterait à ce point.

Lucien

Elle a affectél’ensemble du groupe.

Nestor

De plus cette rumeursur son inexistence…

Lucien

Je sais, je sais… Untemps. Aussi il est nécessaire de garder en mémoire les paroles du Maîtresur l’existence du néant.

Nestor

Sur l’existence dunéant ?

Lucien

« Des grandes choses qui se trouvent parmi nous,l’existence du néant est la plus grande. Il réside dans le temps, et prolongeses membres dans le passé et dans l’avenir, – et ce faisant accueille en soitoutes les œuvres passées et futures, aussi bien celles de la nature que desanimaux. Il ne possède rien du présent indivisible. Toutefois, il n’atteint pasl’essence même des choses. »

Nestor

En écoutant ses paroles je ne peux m’empêcher de penser ausigne de l’oubli. J’ai l’impression que les deux sont associés dans son esprit.

Lucien

Je n’en suis pas tout à fait certain.

Nestor

Dans ce cas je serais heureux d’entendre la différence.

Lucien

Le néant est sans doute une bonne image de l’oubli maisseulement au premier abord.

Nestor

Et plus en profondeur alors ?

Lucien

La différence fondamentale qui existe entre les deuxprovient de la notion d’équilibre.

Nestor

A l’équilibre les deux s’identifient.

Lucien

Mais hors équilibre, il est possible de lutterefficacement contre l’oubli.

Nestor

Il est donc d’une certaine manière possible del’exploiter.

Lucien

Oui, c’est ce que je pense.

Nestor

Sinon nous ne serions pas dans ce manoir en plein XVIèmesiècle.

Lucien

Précisément.

Nestor

Mais le Maître ?

Lucien

Je crois qu’il avait une conscience aiguë du problème del’oubli.

Nestor

D’où la présence des carnets…

Lucien

Les carnets du Maître ne sont pas simplement un supportpour la mémoire…

Nestor

Mais aussi une arme contre l’oubli.

Lucien

Les codes sont faits pour traverser le temps.

Nestor

Seulement il ne faut pas les perdre.

Lucien

Et il faut que quelqu’un les déchiffre !

Olivier s’approche d’eux.

Olivier

Il y a un changement de phase temporel.

Lucien

Ce qui veut dire ?

Olivier

L’activation des processus est complète.

Lucien

Ils vont donc s’attaquer aux carnets…

Olivier

C’est le plus probable.

Nestor

« Pré-imagination – l’imagination des choses quiseront ;

Lucien

Post-imagination – l’imagination des chosespassées. »

Olivier

A présent nous allons savoir si le Maître parviendra àtransmettre la flamme de la connaissance.

Nestor

Nous devrons surveiller les faits et gestes de FrancescoMelzi.

Lucien

Il n’est pas certain que ce soit lui leur cibleprivilégiée.

Olivier

Dans ce début de bifurcation, il faudra nous méfier detout le monde.

Nestor

Tu penses aussi aux humanistes en disant cela.

Olivier

Oui car l’acquisition du savoir peut se transformer enconvoitise si le substrat n’est pas sain.

Lucien

C’est terrible de devoir penser cela mais nous devons lefaire sinon la perte des carnets restera à jamais inexplicable.

Olivier

De plus nous devons surveiller les influençables et nonseulement les influencés !

Nestor

Nous sommes donc entourés de suspects.

Lucien

Nous n’avons pas le choix.

Olivier

Dans le processus de bifurcation il n’est pas possible deprévoir notre trajectoire.

Nestor

Mais notre présence quoique discrète ne risque-t-elle pasde perturber le système ?

Olivier

Nous comptons là-dessus pour découvrir les arcanes de cemystère.

Lucien

Désormais nous devrons travailler en groupe.

Nestor

Où placerons-nous notre centre d’information ?

Lucien

Dans la bibliothèque.

Olivier

Penses-tu que cela soit judicieux ?

Lucien

Les carnets ne s’y trouvent pas.

Olivier

Aussi cette pièce aura un rôle relativement neutre pourl’ensemble des bifurcations.

Lucien

Nos interventions seront minimalistes.

Nestor

Comme dirait Roland : qui peut le moins peut leplus !

Olivier

Nous en reparlerons bientôt. Un temps. Je vais prévenirles autres.