1148 - L’hypergroupe renaissant

N. Lygeros

  • Post Category:Articles

Tableau IX

Roland

C’était quoiça ?

Olivier

Le bruit ?

Roland

Oui, le bruit !

Lucien

Un déplacement…

Roland

Je veux bien… Mais dequi ? Mais de quoi ?

Nestor

Je me pose la mêmequestion.

Olivier

Je n’en ai pas lamoindre idée.

Roland

, enregardant l’ordinateur.

Faust indique unemodification brutale du champ électromagnétique.

Lucien

Ce sont eux.

Olivier

Ils effacent toutetrace de leur passage en faisant diversion.

Roland

Je ne capte plus laprésence des carnets.

Nestor

Comment ?

Roland

Du moins pas danscette époque…

Eric

Ce quisignifie ?

Roland

Je ne les vois qu’auXXIème siècle.

Nestor

C’estimpossible !

Lucien et Olivier seregardent. Ils semblent inquiets pour la première fois.

Lucien

Cette pièce, dansquelle époque est-elle ?

Roland

Je ne comprends pasla question…

Agnès

Moi, non plus !

Olivier

Qu’indique l’horlogede l’ordinateur ?

Roland

XVIèmesiècle.

Lucien

Alors je ne comprendspas. (Silence.) Un déphasage ?

Olivier

Notre présence a crééune perturbation dans le système.

Nestor

Avez-vous uneexplication ?

Lucien

Nous sommes au XVIèmesiècle mais uniquement dans cette pièce.

Nestor

Et dans les autres auXXIème siècle.

Olivier

Nous sommes dans uneenclave temporelle.

Lucien

Pour les autres, touta été effacé…

Agnès

Nous sommes donc lamémoire du futur !

Olivier

C’est le pointpositif de cette situation.

Eric

Et le pointnégatif ?

Olivier

Nous ne savons pascomment sortir de cette enclave… (Silence.)

Lucien

Peu importe !

Danielle

Comment ?

Lucien

Nous venons de mettreen défaut une phrase du Maître.

Agnès

Laquelle ?

Lucien

« Tout mallaisse une tristesse dans la mémoire, hormis le mal suprême, la mort, qui détruitla mémoire en même temps que la vie. »

Eric

Sommes-nousmorts ?

Lucien

Non !

Eric

Comment peux-tul’affirmer ?

Lucien

A présent, noussommes la mémoire du Maître.

Nestor

Nous n’avons même pasles carnets en notre possession.

Lucien

Au contraire !

Olivier

Que veux-tudire ?

Lucien

Les carnets setrouvent dans cette pièce.

Agnès

Comment est-cepossible ?

Lucien, enmontrant Danielle.

Ils sont là !

Danielle

Que signifie toutcela ?

Eric

Je commence àcomprendre… (Un temps.) Nous ne sommes pas venus pour trouver les carnets.(Un temps.) Pas vrai ?

Lucien

C’est vrai !

Olivier

Enfin Lucien, tudélires ? C’est le but de notre mission.

Eric

Notre but c’est deles sauver.

Olivier

Quelle est ladifférence ?

Eric

Nous ne devions pastrouver les carnets inconnus mais sauver les carnets connus.

Lucien

C’est exact, Eric. (Un temps.)C’est le véritable but de notre mission.

Agnès

Ainsi c’est Danielleque nous devons protéger.

Danielle

Je crois que je vaisdevenir folle.

Olivier

Il n’existe plus decarnets dans le XVIème siècle.

Nestor

Ils ont donc effacél’ensemble des carnets ?

Lucien

Précisément.

Roland

Mais les carnets duXXIème siècle ?

Eric

Ce seront les nôtres…

Danielle

Les nôtres ?

Lucien

Il s’agit de ceux quenous allons réécrire !

Danielle

C’est de la purefolie !

Roland

Faust prouve qu’ils’agit de la réalité.

Lucien

Tous ensemble nouspouvons réécrire les carnets du Maître.

Agnès

C’est pour cetteraison que tu voulais que nous soyons tous dans cette pièce.

Lucien

Nous n’avions pas lechoix.

Agnès

Nous ?

Lucien

Oui car nous nesommes plus qu’un désormais !

Olivier

Sept spécialistespour un Maître.

Danielle

Ce sera l’œuvre denotre vie.

Agnès

Nous sommes la vie denotre œuvre.