19342 - L’Arménité comme représentante de l’Humanité

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

  • Post Category:Articles

Si l’anniversaire des cent ans du génocide des Arméniens est si important, ce n’est pas dû à une confrontation locale, comme veut le présenter le représentant turc. Le génocide des Arméniens ne concerne pas seulement les Arméniens, non à cause de l’existence de la Trinité des génocides, mais parce que l’Arménité à l’heure du Génocide servait de représentante de l’Humanité. Pour cette raison le Génocide est un crime contre l’Humanité et pas seulement contre l’Arménie. Si le Génocide des Arméniens nous touche, c’est sans doute dû au fait que nous appartenons à l’Humanité. Car le génocideur l’a frappée quand il a essayé d’anéantir tous les Arméniens et l’Arménité via la destruction culturelle. L’Arménité aurait pu céder et disparaître mais elle a résisté comme représentante de l’Humanité, et a commencé le combat pour la reconnaissance du Génocide par le monde entier, afin que soit exercée une pression globale sur le génocideur qui continue à nier son crime après tant de décennies. L’Arménité montre en substance le chemin de cette croisade aux Justes et aux innocents qui n’ont jamais abandonné ce combat pour les Droits de l’Homme. Le thème du Génocide n’est pas juste un détail mais la plus rude confrontation que vit l’Humanité face à la Barbarie, la mémoire face à l’oubli, l’essence face au pouvoir.