22290 - Grèce-Maroc, une relation méditerranéenne diagonale

N. Lygeros

  • Post Category:Articles

Si nous pensons au rôle central de la Méditerranée, il est intéressant de le considérer non seulement de manière horizontale, comme nous avons l’habitude de le faire, en raison de la configuration de cette mer mais aussi via ses ouvertures historiques à savoir Constantinople et Gibraltar. Car en raison de l’existence d’une stratégie diachronique horizontale, de nombreux pays se sont positionnés orthogonalement en privilégiant des relations verticales à cause de la proximité. Cependant lorsque nous recherchons des innovations, il faut être capable de penser différemment et pour cela il est possible d’utiliser la pensée latérale et de l’inclure dans le cadre d’un réseau. Il est clair que la Grèce joue un rôle fondamental dans les Balkans et il en est de même pour le Maroc en Afrique, ce fait d’ailleurs vient de se confirmer avec la création du Club de l’Afrique Atlantique à Dakhla, qui représente une réponse africaine aux défis géostratégiques mondiaux. Ainsi une approche diagonale entre les deux pays via la Méditerranée donne aussi une ouverture sur l’Océan Atlantique. Cela peut signifier une coopération concrète aussi bien pour les armateurs que les chantiers navals. Les deux pays avec leurs compétences respectives peuvent créer cette synergie diagonale qui va non seulement dans le sens de la stabilisation des ouvertures mais aussi dans celui de l’innovation euroméditerranéenne. Cette nouvelle vision stratégique est capable de porter des projets économiques d’investissement dans un cadre où la recherche de ponts vers le futur est un cap fondamental.