27020 - Le cas de la Polynésie française

N. Lygeros

  • Post Category:Articles

La Polynésie française est une collectivité d’outre-mer de la République française. Elle est composée de cinq archipels qui regroupent 118 îles dont 67 sont habitées. Elle est devenue protectorat français en 1843. Les autochtones accèdent au droit de vote en 1946. En 1977, les langues polynésiennes retrouvent toute leur place dans les écoles. Elle bénéficie d’une large autonomie par rapport au gouvernement métropolitain. De 1984 à 2004 elle a des présidents du gouvernement de la Polynésie française et depuis des présidents de la Polynésie française. Ceci est cohérent avec le fait qu’elle avait été retirée de la liste des territoires non autonomes selon l’organisation des Nations-Unies. Cependant à la suite d’une déposition d’un projet de résolution des îles Salomon, Nauru et Tuvalu sous l’influence d’un lobbying des indépendantistes qui étaient au pouvoir, les Nations Unies décident de les remettre alors qu’entre temps, avec le changement de pouvoir de la Nouvelle Assemble de Polynésie, l’assemblée territoriale adopte par 46 voix contre 10 un vœu exprimant le souhait des Polynésiens de conserver leur autonomie au sein de la République Française.