27021 - Une vision topostratégique des territoires non automones

N. Lygeros

  • Post Category:Articles

Une fois sortis du cadre de la décolonisation strict nous pouvons examiner les territoires appelés non-autonomes avec une vision topostratégique. En effet l’approche classique consiste à considérer la notion de distance comme un élément clef. Cependant il est clair et ceci est particulièrement vrai pour les îles qui représentent la quasi-totalité des cas, que la nature de frontière naturelle n’est pas entravée. Cela signifie concrètement que les îles ont droit de se rattacher à qui bon leur semble ou même d’être indépendantes si cela est possible sans se préoccuper nullement de la notion de distance car le plus important c’est la notion de relation et celle-ci naturellement n’a des sens que via la mer ou l’océan. Si ce de plus, cette relation est diachronique avec un Etat, alors nous pouvons parler de véritable lien et entrer dans l’espace de la Chronostratégie. Les îles regardent le monde à travers leurs relations et non des territoires qui sont à leur proximité. C’est aussi pour cette raison que nous pensons que les peuples des îles ont le droit inaliénable du choix de leur rattachement en fonction de leurs intérêts stratégiques.