2724 - A l’esprit du combattant

N. Lygeros

Je savais que tu étais près de ton ami

emprisonné dans la liberté factice

et je ne pouvais m’empêcher de penser

ce que serait ta patrie sans des hommes

comme toi qui pouvaient tenir

des positions perdues, des églises abattues

et des ponts délabrés pour sauver

l’avenir de la terre de tes ancêtres.

Close Menu