29556 - Application des schémas mentaux stratégiques au cas du Sahara Occidental I

N. Lygeros

  • Post Category:Articles

Le Sahara Occidental n’est pas seulement un territoire. Il a une histoire et celle-ci est marocaine. Il a aussi un avenir et celui-ci aussi est marocain. Le Sahara Occidental n’est pas viable en lui-même et devenir l’appendice de l’Algérie serait sa mort à long terme. Car le Sahara Occidental n’est pas la dépendance de l’Algérie. Aussi les rapports de force n’ont pas lieu entre le Maroc et le Polisario mais entre le Maroc et l’Algérie. Eviter un conflit qui existe en tant que tel, n’aide en rien la cause de la libération du Sahara Occidental et pas plus l’évolution de l’ensemble du Maroc. Chaque fois que le Maroc a pris le parti de s’allier avec l’Algérie durant des conflits ou des changements de phases, les répercussions ont toujours été négatives pour son entité. De plus, l’Algérie ne compte pas changer de politique et ne risque pas de s’adoucir pour le conflit du Sahara Occidental. Ainsi le Maroc doit mettre en place une stratégie adéquate de sortie de cette pression qui n’a pas de sens afin d’éviter une perte de temps. Puisque le Polisario est manifestement une entité creuse dont la dynamique est liée de manière exclusive à l’Algérie désormais. Aussi chaque mention à ce dernier, lui permet d’affirmer son existence. De plus, elle a un autre inconvénient à savoir qu’elle fait intervenir le passé de l’Espagne. En réalité, tout le monde comprend dans ce contexte que le Polisario n’est qu’un pion de la politique étrangère de l’Algérie. Celle-ci l’exploite purement et simplement pour ne pas se montrer à visage découvert mais en vain. Il est donc vraiment indispensable de mentionner l’Etat qui est la cause de cette situation plutôt que son homme de main qui est dépourvu de politique propre puisqu’il dépend exclusivement de celle-ci aussi bien en matière d’armement que plus généralement en matière de logistique.