39368 - Cour de Justice de l’Union Européenne et non représentativité du Polisario

N. Lygeros

  • Post Category:Articles

En raison d’une erreur de choix stratégique, depuis quelques années, le Polisario, sans entité étatique, tente via des actions en justice d’une part de mettre un frein au développement des Provinces du Sud et d’autre part d’acquérir une représentativité auprès des populations du Sahara mais en vain. En réalité, chaque fois que le Polisario essaie de nuire aux Accords de l’Union Européenne avec le Maroc, il se retrouve au final dans un état pire que le précédent. Il est clair qu’il suit des conseils mais ceux-ci le mènent peu à peu à sa perte. Cela se voit par le nombre d’Etats qui ont décidé d’annuler leur reconnaissance. Il a toujours exploité des outils de propagande pour parvenir à ses fins mais celle-ci a ses limites face à la réalité. En voulant contester les Accords sur la pêche afin d’asseoir son autorité sur les populations du Sahara, il se retrouve dans une situation précaire. Initialement il pensait détenir un statut et maintenant il doit se justifier car la Cour de Justice de l’Union Européenne ne le reconnait même pas comme un représentant. Il était clair que le Polisario n’était pas un Etat à part entière cependant sa propre nature est désormais remise en cause. En effet, il espérait au moins avoir le statut d’interlocuteur en tant que représentant mais la décision de la Cour explicite que ce n’est pas le cas. Ainsi le Polisario qui désirait contrer le Maroc en s’engageant sur le terrain de la justice puisque celui du terrain est terminé, voit sa prétendue représentativité s’effriter. A vouloir trop revendiquer sans aucun fondement et sans stratégie, il se place de lui-même via ses erreurs dans une position qui sonne le glas de ses intérêts. Il lui faudra choisir maintenant quelle bataille mener pour justifier son existence superfétatoire pour les populations du Sahara.