39369 - Cour de Justice de l’Union Européenne et non représentativité du Polisario II

N. Lygeros

  • Post Category:Articles

Il est difficile d’imaginer que le Polisario a été informé par son soutien de toujours qu’il existe des conséquences judiciaires lorsqu’une demande est effectuée auprès des tribunaux. Quand il s’agit de la Cour, il est prudent de s’informer avant d’engager une procédure surtout si celle-ci se fait au profit d’un autre Etat. Seulement le Polisario s’est engagé dans une bataille judiciaire sans tenir compte des possibles conséquences d’un rejet de la part de la Cour. Incapable d’agir directement sur les Provinces du Sud, le Polisario s’est mis en tête de contrecarrer des projets afin d’être un intervenant. Seulement la Cour a rejeté la plainte du Polisario en s’appuyant précisément sur sa non représentativité. Le Polisario a subi un échec judiciaire mais celui-ci a des répercussions stratégiques. En effet, après cette défaite, il est clair qu’il ne peut prétendre représenter les droits des populations du Sahara. Il n’est pas seulement hors jeu dans cet Accord entre l’Union Européenne et le Maroc mais aussi sur le terrain stratégique. Le Polisario joue plus le rôle de marionnette d’un Etat invisible et non celui d’une structure prétendant à une reconnaissance étatique de la part d’Etats à une échelle internationale. Car après ce rejet, les Etats qui pourraient aider le Polisario dans son obsession ne risquent pas de s’engager car ils aperçoivent déjà le risque stratégique pour leur propre politique étrangère. Avec cet échec, le Polisario a mis le doute dans l’esprit de ceux qui avaient des intérêts à le soutenir car il n’est plus digne de confiance. Or seule la dignité humaine es importante dans ce combat qui concerne directement les Droits de l’Humanité.