41880 - L’avenir des peuples qui ont subi un génocide

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les peuples qui ont subi un génocide ont un avenir. Parce qu’ils ne sont pas seulement victimes de génocide, mais aussi survivants. Il se peut que ces peuples, aient été stigmatisés par une destruction systématique, mais ils ne sont pas morts. Cela signifie qu’ils ont vu la mort de près, mais que leur heure n’était pas venue. Pour les peuples génocidés, grâce à Lemkin, il y a d’abord la condamnation des génocideurs, mais il y a aussi la procédure de correction qui ne s’arrête pas au stade de la reconnaissance, mais se poursuit avec la criminalisation de la négation, la réhabilitation des propriétés et même la restitution des terres. Rien n’est perdu lorsqu’on se bat pour cela. Les peuples qui ont subi un génocide n’ont pas le droit ensuite de se suicider avec leurs propres erreurs car ils appartiennent aux innocents de l’Humanité. Le mieux qu’il puisse leur arriver est de devenir des Justes afin de protéger les autres peuples de la barbarie. En 2019, le génocide des Grecs du Pont devient un génocide séculaire, ce qui signifie qu’ils ont réussi à atteindre la première unité de Chronostratégie, même si les génocideurs étaient sûrs qu’il n’y aurait personne pour poursuivre la lutte de ce peuple. Et cependant, le génocide séculaire prouve que les Innocents et les droits d’un peuple peuvent vaincre de leur lumière la nuit la plus barbare.

Close Menu