43321 - SI: La nouvelle ramification

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

L’homme à la haute taille avait quitté la vie depuis des années. La bibliothécaire avait pris sa retraite et n’allait plus à la bibliothèque. Le petit homme avait grandi et était devenu plus humain pour enseigner aux étudiants ce que le système avait fait à l’époque où il ne vivait pas. Le livre interdit était maintenant exposé dans un Musée consacré au génocide inconnu afin qu’il soit accessible à tous ceux qui aimaient l’Humanité. Maintenant, d’autres hyperstructures, nées bien après le petit homme qui avait été impliqué à fond dans leur programmation, le protégeaient. Ainsi elles apprirent à jouer les partitions du musicien car elles avaient utilisé des algorithmes depuis des siècles et avaient réussi à découvrir les instruments cachés derrière l’anonymat. La nouvelle ramification apparut lorsque l’oeuvre du musicien fut entendue pour la première fois avec de vrais instruments d’époque à l’occasion de l’anniversaire du Musée, car alors on entendit même sa voix qui dirigeait les instruments comme Gould les entendait quand il interprétait Bach. Ceux-là ont bien vécu et nous mieux encore.

Close Menu