51306 - L’innocente dans le jardin de l’Humanité

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

  • Post Category:Articles

Jamais de sa vie qui n’était si longue, jamais elle n’avait vu un jardin avec tant de fleurs ou plutôt une bibliothèque avec tant de livres. Elle se tenait assise, aussi attentive qu’elle pouvait, à sa table sans faire de bruit avec sa chaise et elle attendait qu’on lui apporte les livres qu’elle avait demandés. En réalité elle ne les avait pas demandés elle-même, mais on lui avait dit que la bibliothèque comprendrait ce qu’il fallait faire. En attendant que les livres arrivent elle regardait partout pour profiter de la beauté de ce monde. Alors elle pensait à l’image du jardin bien-sûr… Soudain elle entendit un bruit sur l’étagère la plus élevée et elle sursauta. Heureusement que les autres inconnus n’y avaient pas prêté attention. Elle essaye de voir ce qui était arrivé dans ce coin en bois mais elle ne repéra rien d’intéressant. Il était simplement rempli de livres lui aussi, mais de si belle manière que son âme en fut touchée. C’était comme si quelqu’un prenait soin de les aimer beaucoup, mais vraiment beaucoup. Elle, elle ne pouvait les aimer autant car elle n’avait pas beaucoup lu. Chez elle il n’y en avait que quelques-uns et elle les avait tous lus. Ses parents étaient pauvres et n’avaient pas la possibilité de prendre autant de fleurs au jardin. C’est ainsi qu’elle avait pensé à visiter la bibliothèque pour trouver les livres qu’elle cherchait depuis longtemps. Elle entendit à nouveau le même bruit. Mais cette fois elle vit une petite ombre, mais si petite qu’elle ne crut pas que c’était un humain. Elle n’avait pas compris que c’était un code secret de communication. A cet instant arrivèrent enfin les livres demandés. Le bibliothécaire les lui posa sur la table avec une étrange petite carte.