55590 - La République blessée

Ν. Lygeros

  • Post Category:Articles

La décapitation du professeur d’histoire par un terroriste islamiste n’est pas simplement un crime mais un acte de barbarie à l’encontre de l’Humanité. Nous sommes dans un pays laïc où la liberté d’expression et de religion constitue un fondement. Il est donc inacceptable de voir des individus extrémistes agir de la sorte sous prétexte de religiosité. La barbarie même religieuse demeure une barbarie. Nous sommes libres et nous ne pouvons nous permettre d’abandonner cette liberté à cause d’un compromis qui ne sied pas à l’honneur d’une Nation. Aucun individu n’a le droit de commettre un crime si odieu et blesser ainsi notre République. Cet acte doit être condamné de manière unanime par le peuple français car il ne s’agit pas un comportement humain. Au-delà des clivages et des partis c’est notre Nation qui est blessée par cette intervention extérieure. Pourquoi une Nation tout entière devrait mettre à mal ses libertés pour obéir à la haine d’individus qui ont des positions extrêmes ? Pourquoi devrions-nous nous agenouiller devant le terrorisme ? Cet acte est barbare et rien ne peut le justifier. Aussi ne cherchons pas des excuses et défendons nos Droits de manière plus efficace car la mort des innocents est inacceptable. C’est notre devoir de les défendre contre la barbarie.