5603 - La variante Svechnikov

Ν. Lygeros

  • Post Category:Articles
Le grand-maître letton avait décidé de jouer une partie sicilienne. Aussi lorsque son adversaire joua e4, il n’hésita pas un instant et avança son pion en c5. La réponse était caractéristique et ses intentions étaient claires. Le joueur blanc ne fut pas surpris, il connaissait la ténacité de son frère ennemi même lorsqu’il avait les noirs. Le combat ne serait pas facile. Il avança son cavalier pour contrôler le centre et en particulier la case d4 : Cf3. L’altercation sur cette casé était classique dans cette ouverture. C’était en quelque sorte l’axe de cette double rotation des blancs et des noirs. Il se prépara donc à cela et joua Cc6. Le troisième coup des blancs était le début de l’attaque. Le pion vint en d4 pour préparer l’échange. Comme prévu, le joueur noir s’empara du pion : cxd4. Et le cavalier blanc accomplit son devoir en prenant la revanche attendue : Cxd4. Tout cela était classique, du moins en apparence car le grand-maître avait beaucoup étudié cette défense et il était persuadé d’avoir trouvé une innovation. Cependant, il s’était bien gardé de l’annoncer avant d’entrer dans ce tournoi de l’union soviétique. Il prit son cavalier et le plaça sur la case f6. Ce positionnement ne permit pas à son adversaire de se préparer à une quelconque contre-attaque et il poursuivit de manière traditionnelle en avançant lui aussi son cavalier : Cc3. Voilà la position était prête pour mettre en place l’innovation. Tous ces jours précédents, il s’était efforcé de préparer tous les coups possibles pour parer son idée afin de ne pas être surpris. Il n’avait rien trouvé de concluant et il avait fini par se convaincre de la validité de son raisonnement. Aussi ce jour, il était prêt à tout. Il attendit un moment avant de jouer afin de marquer le coup, du moins en apparence. Enfin, il se décida et joua e5. Son adversaire le regarda, il n’avait jamais vu ce coup auparavant. Il rechercha en vain dans sa mémoire. Il fut obligé de déplacer son cavalier qui était en prise et le plaça en b5. La variante Svechnikov était née. C’était la dernière grande découverte aux échecs selon Taimanov.