56710 - Le Sénat et la nécessité de reconnaître l’Artsakh

N. Lygeros

  • Post Category:Articles

Le Sénat a voté la proposition de résolution sur la nécessité de reconnaître l’Artsakh par 305 voix contre une. Ce résultat tout aussi symbolique qu’exceptionnel montre bien que rien n’est fini pour l’Artsakh. C’est une démonstration politique que le cessez-le-feu n’est pas la fin de l’Arménité. C’est une victoire pour la résistance arménienne et pour tous ceux qui luttent depuis des décennies pour la cause arménienne et  c’est une condamnation de l’agression militaire de l’Azerbaïdjan mais aussi de l’appui des autorités turques et des mercenaires étrangers. Là où les Azéris considéraient qu’ils avaient mis un point final à l’existence de l’Arménité en Artsakh, ils doivent désormais affronter le Sénat de la France qui montre par son vote, l’exemple  de la résistance face à la barbarie. La France montre enfin qu’elle est à la hauteur du défi lancé par la barbarie azéro-turquie. Le Sénat n’accepte pas cette situation intenable et refuse de cautionner un cessez-le-feu factice, illégal et non représentatif. Le Sénat n’est pas dupe et désire protéger non seulement la population arménienne mais aussi sa République en Artsakh. Il est temps de voir les choses autrement et cette  contre-attaque politique la prouve.