LETTRE

Ν. Λυγερός

  • Post Category:Sections

Le lundi à 8 heures et quart, je pars pour le Collège de France, où j’arrive à 9 heures… Je suis le cours de persan de M. de Sacy jusqu’à dix. En sortant du cours de persan, comme celui d’hébreu, de syriaque et de chaldéen se fait à midi, je vais de suite chez M. Audran… Nous passons ces deux heures à causer langues orientales, à traduire soit hébreu, syrien, chaldéen ou arabe, et nous consacrons toujours une demi-heure à travailler la grammaire chaldéenne et syriaque.

A midi, nous descendons et il fait son cours d’hébreu. Il m’appelle le patriarche de la classe, parce que je suis le plus fort. En sortant de ce cours à 1 heure, je traverse tout Paris et je vais à l’Ecole spéciale suivre à 2 heures le cours de M. Langlès, qui me donne des soins particuliers : nous parlons aux soirées.

Jean-François Champollion

Paris, le 26 décembre 1807